Mardi 19 janvier 2021

Affaire Duhamel : Camille Kouchner a été entendue le 14 janvier par les enquêteurs

La juriste Camille Kouchner, qui a accusé son beau-père, le politologue Olivier Duhamel, d'avoir agressé sexuellement son jumeau lorsqu’il était adolescent, a été entendue le jeudi 14 janvier par les enquêteurs, a indiqué mardi à l'AFP le parquet de Paris, confirmant une information du Figaro.

Le quotidien indique que Mme Kouchner a été entendue "sans avocat" et "de longues heures sur les faits" par les enquêteurs de la Brigade de protection des mineurs (BPM), à la suite de l'enquête ouverte par le parquet de Paris le 5 janvier pour "viols et agressions sexuelles par personne ayant autorité sur mineur de 15 ans".

Dans le livre "La Familia grande" (Ed. Seuil), paru le 7 janvier, Camille Kouchner accuse M. Duhamel d'avoir agressé sexuellement son jumeau lorsqu'il était adolescent à la fin des années 80.

Ces faits pourraient toutefois être prescrits.

Ces accusations ont provoqué une série de démissions : de la part d'Olivier Duhamel, tout d'abord, de la tête de la Fondation nationale des sciences politiques (FNSP), qui chapeaute Sciences Po, du club d'influence "Le Siècle", ou encore de LCI ou Europe 1.

Plusieurs personnes de l'entourage de M. Duhamel se sont par ailleurs mises en retrait de la vie publique.

Le préfet Marc Guillaume, membre du conseil d'administration du "Siècle" et ex-secrétaire général du gouvernement, a quitté l'ensemble des fonctions dans lesquelles il a travaillé avec Olivier Duhamel. L'ancienne ministre Elisabeth Guiguou a, elle, quitté la présidence de la Commission sur l'inceste et les violences sexuelles subies pendant l'enfance.

La presse a par ailleurs révélé que le directeur de Science Po, Frédéric Mion, aurait été informé dès 2019 des accusations portées contre M. Duhamel, ce qui a provoqué des appels pour sa démission.

Plus généralement, le livre de Mme Kouchner a lancé un débat de société sur l'inceste, sujet profondément tabou et encore minimisé alors qu'il serait massif en France avec près d'une personne sur dix potentiellement touchée.