Mercredi 17 mars 2021

Le palmarès des lycées qui font réussir leurs élèves publié

AFP/Archives - Martin BUREAU

Et si les meilleurs lycées n'étaient pas ceux que l'on croit ? Depuis 28 ans, le ministère de l'Education publie ses propres indicateurs, les Ival, qui veulent en dire plus que les simples taux de réussite au bac ou les réputations acquises par le bouche-à-oreille.

Ce n'est "ni un palmarès, ni un classement" des lycées, assure Fabienne Rosenwald, à la tête de la Direction de l'évaluation, la prospective et la performance (Depp), rattachée au ministère. "Mais il s'agit de cerner leur capacité à accompagner les élèves jusqu'à l'obtention du baccalauréat".

Par exemple, les lycées parisiens Henri IV et Fénelon, emblématiques de l'excellence, sont "neutres" dans le classement pour la réussite au bac (100% de reçus, ce qui correspond aux attentes vu le profil de leurs élèves). A l'inverse, le lycée Robert-Weinum en Guadeloupe affiche en 2020 un taux de réussite un peu plus faible de 98% mais supérieur aux attente (+9 points) au regard des caractéristiques des élèves comme leur origine sociale.

Ces indicateurs de valeur ajoutée des lycées peuvent être consultés sur le site du ministère: http://www.education.gouv.fr/indicateurs-resultats-lycees.

En cette année particulière, "ce qui est particulièrement intéressant à regarder c'est si un lycée parvient à accompagner ses élèves pendant toute une scolarité, de la seconde jusqu'au bac", explique Fabienne Rosenwald. "C'est un bon indicateur du taux de décrochage".

En effet, l'an dernier, le taux de réussite du baccalauréat 2020 a atteint 95%, un niveau record pour cet examen entièrement validé via le contrôle continu en raison de l’épidémie de coronavirus.

Or certains lycées présentent une forte valeur ajoutée dans l'accompagnement des lycéens jusqu'au bac, comme le lycée général et technologique Liberté à Romainville en Seine-Saint-Denis (+15 points) ou le lycée professionnel Etienne-Dolet à Paris (+23 points).