Lundi 02 août 2021

Manifestations anti-pass sanitaire: la liberté de la presse "entravée" (SNJ)

AFP - GEOFFROY VAN DER HASSELT

Le Syndicat national des journalistes (SNJ) a condamné dimanche les "atteintes à la liberté" de la presse au lendemain de nouvelles manifestations contre le pass sanitaire lors desquelles des médias ont été "pris pour cible".

"Des journalistes pris à partie, des médias pris pour cible, la liberté de la presse a, une nouvelle fois, été entravée, ce samedi 31 juillet, lors des manifestations anti-pass sanitaire en France", a dénoncé le SNJ dans un communiqué.

Le syndicat "condamne ces atteintes à la liberté d’informer et d'être informé, d’où qu’elles viennent", a-t-il ajouté.

Le SNJ a notamment évoqué les locaux de France Bleu visés à Montbéliard, le tag "collabo" inscrit sur la vitrine des locaux du Dauphiné Libéré à Annecy, ainsi que la prise à partie de deux journalistes de ce même journal et d'une équipe de l'Agence France-Presse à Paris.

L'AFP, soulignant son "engagement ferme en faveur d'une information vérifiée, équilibrée, indépendante, sur le terrain", a elle-aussi dénoncé dimanche dans un tweet cette "entrave à la liberté d'informer et à l'intégrité de ses journalistes".

Deux journalistes reporter d'images ont subi injures et crachats de la part de manifestants lors du départ d'un cortège, poussant l'AFP à interrompre sa couverture de ce rassemblement.

Ce troisième samedi consécutif de manifestations contre le pass sanitaire, qui a rassemblé samedi plus de 200.000 personnes, a donné lieu à 72 interpellations dans toute la France, selon le ministère de l'Intérieur.