Jeudi 03 décembre 2020

Première cérémonie des obsèques de Christophe Dominici

Au moins deux cents personnes, dont le président de la Fédération française de rugby Bernard Laporte, ont assisté mercredi à une cérémonie religieuse à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) pour les obsèques Christophe Dominici, décédé le 24 novembre à l'âge de 48 ans.

Les obsèques de l'ancien ailier international (67 sélections), quintuple champion de France avec le Stade français, sont organisées en deux temps avec une autre cérémonie religieuse prévue vendredi à Hyères, dans le Var, son département d'origine, où il doit être inhumé.

Parmi les autres personnalités présentes en l'église Sainte-Cécile, située à quelques centaines de mètres du stade Jean-Bouin, figuraient des joueurs du Stade français, dont le centre du XV de France Gaël Fickou, l'ancien président du club parisien Max Guazzini et l'actuel entraîneur du Stade francais Gonzalo Quesada, a constaté un journaliste de l'AFP.

D'anciens joueurs se sont, en outre, rendus à la cérémonie qui a duré un peu plus de deux heures, comme Philippe Bernat-Salles qui avait participé aux côtés de Dominici à la fameuse demi-finale de Coupe du monde 1999 remportée par le XV de France face aux All Blacks, et l'ancien troisième ligne du Stade français Pierre Rabadan, actuel adjoint aux sports de la maire de Paris Anne Hidalgo.

La disparition de Christophe Dominici a provoqué une vague d'émotion sur les pelouses de rugby en France tout au long de la semaine passée. Le Stade français et Toulon, où a également joué "Domi" de 1993 à 1997, réfléchissent à créer un trophée qui porterait son nom pour lui rendre hommage.

Dominici, qui a marqué l'histoire du rugby par ses succès avec le XV de France (67 sélections, 25 essais, 4 victoires dans le Tournoi dont 2 Grands Chelems, finaliste de la Coupe du monde 1999) comme au Stade Français (5 Boucliers de Brennus) est brutalement décédé mardi 24 novembre, à l'âge de 48 ans, en chutant d'une route surélevée aux abords du parc de Saint-Cloud.