Mardi 30 mars 2021

Test PCR à la frontière, l'Espagne accentue légèrement ses contrôles

AFP - RAYMOND ROIG

Les automobilistes se rendant en Espagne doivent désormais présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures lors du passage de la frontière terrestre, une mesure appliquée avec parcimonie au Perthus sur l'axe Barcelone-Montpellier, ont constaté mardi des journalistes de l'AFP.

Il s'agit de l'extension à partir de mardi d'une mesure déjà en vigueur en Espagne depuis novembre dans les ports et aéroports. Un protocole déjà appliqué par la France à ses frontières, a précisé à l'AFP la Police de l'air et des frontières (PAF).

Younes, un Franco-Espagnol de 42 ans, est exempté de test PCR en tant que travailleur transfrontalier: "J'ai le droit de passer, moi", dit-il avant de franchir la frontière.

"J'ai un magasin de vêtements à la Jonquère, en Espagne, et c'est la catastrophe, je ne vends qu'à des touristes français et ils ne laissent pas les clients passer, mon magasin est fermé en ce moment, se plaint-il. Je préfèrerais qu'il n'y ait pas ce nouveau contrôle".

Les chauffeurs de camion de marchandise, les travailleurs transfrontaliers, ainsi que les personnes vivant dans un rayon de 30 kilomètres autour de la zone frontalière sont exemptés.

Jacqueline, une commerçante de 48 ans, se réjouit de la nouvelle mesure, "parce qu'au moins il y a un contrôle des gens qui entrent et sortent", mais "ce n'est pas bien pour les commerces qui sont en train de s'enfoncer", regrette-t-elle.

Les contrôles de la police espagnole se font de manière discontinue.

Présents au poste frontière du Perthus mardi en début de matinée, ils n'y sont retournés que vers 12h20, avant de stopper à nouveau les contrôles vers 13h00. Lors des phases de contrôle, chaque voiture est stoppée et les agents exigent les justificatifs nécessaires, test PCR ou attestation de résidence.

Les rues du village franco-espagnol du Perthus sont animées, mais la plupart des passants sont là pour profiter des produits détaxés et rares sont les automobilistes qui se rendent au-delà du poste-frontière.

Jusqu'à la mi-mars, le nombre d'infections diminuait régulièrement en Espagne mais il augmente à nouveau. Plus de 75.000 personnes sont mortes du Covid.