Mardi 02 mars 2021

Un "musée-mémorial du terrorisme" national à Paris d'ici à 2027

Un "musée-mémorial du terrorisme" sera inauguré en 2027 à Paris, particulièrement éprouvé par les attaques jihadistes ces dernières années, lieu qui mettra en avant la capacité "résilience et de résistance" de la France face aux attentats, a indiqué mardi à l'AFP le responsable du projet, l'historien Henry Rousso.

"Nous concevons le mémorial et le musée ensemble, donc comme un lieu qui a cette double vocation, de lier la fonction de transmission et d'hommage, de tenir ensemble fonction d’émotion et réflexion", explique l'historien.

Ce lieu, le premier du genre en France, couvrira l'ensemble des victimes et des actes de terroristes depuis 1974, date de l'attaque commise par le Vénézuélien Carlos contre le Drugstore Publicis à Paris (deux morts) - qui constitue le premier attentat meurtrier en France après les guerres d'indépendance-, jusqu'à nos jours.

"Il y sera aussi bien question des attentats anarchistes, nationalistes, tiers-mondistes indépendantistes, politiques que des récents attentats jihadistes", détaille Henry Rousso.

La mise en chantier de ce projet avait été annoncée par le président Emmanuel Macron en septembre 2018.

Le musée présentera "le phénomène du terrorisme en permettant de le penser, de le comprendre pour éviter l'effet de sidération que provoque à chaque fois un attentat", explique M. Rousso.

Il accordera aussi une place importante aux victimes, aux survivants, aux blessés physiques et psychiques, aux primo-intervenants ainsi qu'aux aidants de première ligne.

La délicate question de la place à accorder aux auteurs des attentats est en "cours de réflexion", avec l'idée "d'exclure toute forme d'héroïsation", assure Henry Rousso.

La partie "mémorial" permettra "l'inscription exhaustive" des noms de toutes les victimes françaises du terrorisme, mortes sur le territoire national et à l'étranger.

Une "médaille de reconnaissance aux victimes du terrorisme" a été créée en France après les attentats contre Charlie Hebdo et ceux du 13-Novembre en 2015. Depuis 2019, elle rend hommage à toutes les victimes d'attentats depuis 1974.

Par ailleurs, M. Macron a présidé le 11 mars 2020 à Paris la première Journée nationale d'hommage aux victimes du terrorisme, qui doit se tenir chaque année dans une ville différente.

Il existe à travers le monde moins d'une dizaine de musées-mémoriaux dédiés à des attentats, dont celui d'Oklahoma City (attentat de 1995) ou encore à Oslo (tuerie d'Utoya en 2011) et ceux à New York, dédiés aux attaques du 11 septembre 2001.